Parue dans le Magazine littéraire, novembre 1992, n° 304, p. 49.

 

Bien cher ami,

Quel précieux témoignage constitue pour moi votre lettre.

Que se fasse entendre à la distance où vous êtes ce que j’adresse à un prochain, souvent opaque, – c’est la justification de la foi que j’ai l’air d’accorder (au point de déconcerter certains) au pur acte de dire – au fait seul d’avoir dit (c’est eux qui s’expriment ainsi).

Votre article – je l’étudie. Il me passionne, et j’y retrouve mes questions.

Mais l’urgence reste qui m’impose de vous demander l’heure dont je vous priais l’autre jour.

Donc à votre gré. J’appelle lundi.

Votre J.L.

Ce samedi 1er décembre 63