Parue sous le titre : « Jacques Lacan à Louis Althusser », dans Louis Althusser, Écrits sur la psychanalyse. Freud et Lacan, textes réunis et présentés par Olivier Corpet et François Matheron, Paris, Stock/Imec, 1993, p. 300-301.

 

Ce 19-X-65

 

Mon Cher Althusser

 

Je suis en train de lire le volume que vous avez eu la bonté de m’envoyer, avec délectation[1] .

Vous avez eu vent peut-être de la visite que j’ai faite au Directeur de l’École. Visite annuelle que je n’avais pas pu faire à la fin de l’année scolaire.

Ce jour-là je manquais de temps pour aller frapper chez vous.

J’aimerais savoir qu’un jour, ce faisant, je ne vous dérangerais pas.

 

Votre

Lacan.

 



[1] . Il s’agit de Pour Marx qui vient de paraître aux Éditions Maspero. À la différence des autres lettres de J. Lacan, Althusser avait rangé celle-ci dans un dossier comprenant les correspondances de personnalités ou amis, la plupart admiratives (parmi lesquels : Jean-Toussaint Desanti, Jean-François Revel, Georges Canguilhem, François Chatelet, Gilles Deleuze, Pierre Bourdieu, Michel Foucault, Roland Barthes, Jean-Pierre Vernant…) reçues à la suite de cette publication.